NewsLetter

Pour rester au courant de l'actualité de la paroisse Notre Dame des 3 Rivières, inscrivez-vous à nos listes de diffusions

En pratique

Horaire des messesformationoecumenisme


 

Prendre Date

se_module_calendrier_111 - style=default - background=
<<   202008<20217 août 2021 >20219   >>202208
lun mar mer jeu ven sam dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
111202108

Réseaux Sociaux

PointLink.net Joomla Extensions

Accueil

LETTRE AUX PAROISSIENS N° 44

 Samedi 12 juin  2021

Edito

Profession de foi !

 

 

Dimanche, 30 jeunes de l’Aumônerie de l’Enseignement Public  célèbreront leur profession de foi.

La profession de foi, c’est l’affirmation de ce en quoi nous croyons. Ce n’est donc pas le propre des chrétiens : souvent, les candidats à des élections rédigent leur profession de foi.

Ce qui est propre aux chrétiens, c’est d’affirmer leur foi en Dieu qui est Père, Fils, Esprit, leur foi en la résurrection des morts, leur foi en la parole de l’Eglise.

Bébés, au jour de notre baptême, ce sont nos parents, parrains et marraines qui ont professé cette foi : ils se sont ainsi engagés à la vivre et à nous la partager.

La profession de foi de ces 30 ados est pour nous tous :

 L’occasion de rendre grâce à Dieu pour le don de la foi qu’il a mis dans leur cœur et qu’ils essaient de témoigner.

 L’occasion de nous rappeler que depuis notre baptême nous partageons tous cette même foi.

   L’occasion de redire avec nos propres mots le contenu de notre foi.

 

Le Credo est la plus belle synthèse du contenu de la foi des chrétiens. 

Cependant : 

 que mettons-nous sous les mots « Je crois en Dieu », 

        « Je crois en Jésus », « je crois en l’Esprit Saint », 

 « Je crois en l’Eglise » ?

 quels liens faisons-nous entre le contenu de la foi 

 de l’Eglise et notre manière de vivre la foi de l’Eglise ?

      

 « Va, le Seigneur est avec toi ! »

Gérard de Rodat, curé

 

 

 

Pour méditer la Parole de ce 11° Dimanche ordinaire B            13 juin  2021

 

C’est quoi le règne de Dieu ? Ecoutons les explications que Jésus nous donne dans l’évangile de ce jour.

 

Jésus nous fait comprendre que le règne de Dieu est déjà là, même si nous avons l’impression de ne pas le voir.

C’est l’image de cette semence jetée en terre. Enfouie dans la terre, elle est invisible à nos yeux, et, pourtant, elle porte déjà en elle de nombreux fruits. Le règne de Dieu ressemble à cela : la semence, ici, ce sont les graines de vie et d’amour qui sont semées par Dieu dans le cœur des hommes. La semence, c’est la Parole de Dieu qui nourrit la vie des croyants. Cela veut dire, que le règne de Dieu, même si nous avons l’impression de ne pas le voir avec nos yeux de chair, il est pourtant bel est bien présent aujourd’hui puisque, je le crois, la bonne nouvelle de Jésus travaille le cœur des hommes même si nous ne le voyons pas toujours.

 

Jésus nous fait comprendre que dans le règne de Dieu, le semeur, c’est bien sûr lui-même, mais c’est aussi chacun de nous.

Le semeur, c’est d’abord Jésus. Tout au long de sa vie, Jésus a semé une parole de guérison, une parole de réconciliation, une parole d’amour. Ceux qui ont accueilli cette semence ont vu leur vie transformée.  Ce semeur peut être également chacun de nous, lorsque nous annonçons la Parole de Dieu, lorsque nous sommes acteurs de paix, de justice, de miséricorde. Cela dit bien que nous sommes tous acteurs de la construction du règne de Dieu !

La particularité de Jésus, c’est que non seulement il est le semeur, mais il est aussi la semence. Et cette semence, pour porter du fruit, est passée par la mort sur la croix. Je souligne cela pour dire que nous aussi, pour être semeurs, il nous faut mourir à nous-mêmes pour laisser Dieu agir à travers nos compétences et nos fragilités. Nous sommes aussi appelés, comme la semence, à nous dessaisir de notre propre vie pour qu’elle soit porteuse de vie.

 

Jésus nous fait comprendre que dans le règne de Dieu, le devenir de la semence ne dépend pas de nous.

« Qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit. Le semeur ne sait comment. » Voilà quelque chose qui nous dépasse ! Alors que nous multiplions nos efforts pour favoriser nos productions d’haricots verts ou de radis, Jésus nous dit que dans le règne de Dieu, la semence germe et grandit, quelques soient les efforts du semeur. C’est dire combien le règne de Dieu n’est pas un règne d’efficacité et de rentabilité ! Mais, cela ne veut certainement pas dire que les semeurs que nous sommes appelés à être, ne doivent pas faire d’effort pour semer l’évangile… Cela veut dire que nous devons être des semeurs qui se mettent à l’école de la patience et de la gratuité de Dieu, des semeurs qui acceptent d’être les humbles serviteurs de la Parole de Dieu, des semeurs qui, tout simplement, posent un immense acte de foi : nous croyons que c’est Dieu qui travaille les cœurs et non pas nos belles paroles ou nos belles actions…  

 

Enfin, dans cette page d’évangile, Jésus nous invite à l’espérance et à la confiance.

Je pense ici à plusieurs situations.

Ce sont ces grands-parents qui me disent souvent leur souffrance parce que leurs enfants ne vont plus à la messe ou n’envoient pas leurs enfants au caté… Ce sont ces catéchistes qui ont l’impression que les enfants n’ont rien retenu de ce qui leur a été dit… Ce sont ces membres des différentes équipes paroissiales qui se désolent de ne voir aucune relève… C’est même votre curé qui a parfois l’impression de parler dans le vide et de ne pas être compris…  

A chacun, Jésus dit : « Il en est du règne de Dieu comme d’un homme qui jette en terre la semence : nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence grandit, il ne sait comment. » 

 

Jésus nous invite donc à l’espérance : l’espérance que ce qui a été semé pousse déjà, même s’il faudra parfois attendre des années pour voir les fruits ; l’espérance que Dieu se sert de chacun de nous pour construire son règne, même si nous avons l’impression de ne pas être entendus ; l’espérance que de nos désolations jaillit toujours une vie nouvelle, même si nous avons l’impression d’être les derniers des Mohicans.

 

Jésus nous invite aussi à la confiance : la confiance, c’est l’abandon à Dieu, c’est la certitude que Dieu est toujours à l’œuvre dans notre monde… La confiance, c’est tout simplement se redire et croire que c’est Dieu qui convertit, que c’est Dieu qui construit son règne. La confiance, c’est laisser à Dieu de travailler le cœur des hommes.

 

En guise de conclusion

Semeurs et semences d’évangile que nous sommes tous appelés à devenir,  essayons de vivre ce que St Paul nous disait dans la seconde lecture : « Notre ambition, c’est de plaire au Seigneur ! »

 

Abbé Gérard de Rodat

 

Vie de nos paroisses

 

Notre-Dame-des-Trois-Rivières

 

Messe de fin d’année : Dimanche 27 juin 2021, 1 seule messe sur la paroisse

Le dimanche 4 octobre 2020, nous nous étions retrouvés très nombreux à l’Auberge Landaise pour la messe de rentrée paroissiale.

L’EAPP vous invite à venir aussi nombreux le dimanche 27 juin, au hall des sports du collège Jean Cassaigne (Chemin de Thore) pour la messe de fin d’année pastorale, à 10H30. 

A l’issue de la messe nous pourrons poursuivre ce temps fraternel par un pique-nique.

Les messes à 9H00 (St Jean d’Août) et à 10H30 (la Madeleine, Saint-Pierre-du-Mont) sont supprimées ce dimanche 27 juin.

 

 

A tous, bon dimanche, heureuse semaine 

et en union de prières.

 



 

ANNONCES PAROISSIALES

 

Notre-Dame-des-Trois-Rivières

 

Dimanche 13 juin à 10H30 : Célébration de la Profession des foi des jeunes de l’AEP à l’église St Vincent de Paul.

 

Mardi 15 juin, à 19H30 :

Réunion de Réunion de l’équipe Pastorale des Migrants à l »’aumônerie de l’enseignement public.

 

 

Samedi 19 juin

14H : Réunion de l’équipe paroissiale de catéchèse à la salle paroissiale de St Médard.  

 

 

 

Gérard de Rodat, curé