NewsLetter

Pour rester au courant de l'actualité de la paroisse Notre Dame des 3 Rivières, inscrivez-vous à nos listes de diffusions

En pratique

Horaire des messesformationoecumenisme


 

Prendre Date

se_module_calendrier_111 - style=default - background=
<<   202006<20215 juin 2021 >20217   >>202206
lun mar mer jeu ven sam dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
111202106

Réseaux Sociaux

PointLink.net Joomla Extensions

Accueil

LETTRE AUX PAROISSIENS N° 42

Samedi 29 mai  2021

Edito

Bonne fête, maman !

 

 

Les enfants ont une maman, les papas ont une maman, les mamans ont une maman. Dimanche, nous fêterons notre maman car nous sommes tous nés d’une maman.

 

Une maman qui nous a aimés, qui nous a portés.

Une maman qui nous a façonnés, qui nous a nourris.

Une maman qui nous a bercés, qui nous a câlinés.

Nous sommes tous nés d’une maman.

 

Une maman qui nous a grondés, qui nous a encouragés.

Une maman qui a souffert pour nous et avec nous.

Une maman qui ne nous a pas toujours compris.

Nous sommes tous nés d’une maman.

 

Une maman qui a porté bien des secrets.

Une maman qui a répondu à bien des appels au secours.

Une maman qui nous a peut-être rejetés.

Nous sommes tous nés d’une maman.

 

Une maman qui est partie trop tôt.

Une maman que nous n’avons pas su aimer.

Une maman qui nous manque aujourd’hui.

Nous sommes tous nés d’une maman.

 

Notre maman a été la mère idéale.

Notre maman a été la mère invisible.

Notre maman a été ….

Nous sommes tous nés d’une maman.

 

Aujourd’hui, maman, je te dis merci, pardon, je t’aime !

 

« Va, le Seigneur est avec toi ! »

                                                                     Gérard de Rodat, curé     

 

  

 

Pour méditer la Parole de ce Dimanche de la Sainte Trinité   B                      30 mai  2021

 

Qui donc est Dieu ?

           

Voilà sans doute une question que les hommes n’auront jamais fini de se poser car, peut-on enfermer Dieu dans une définition ?

Pourtant, cette question je l’entends très souvent : c’est ce malade qui n’en finit pas de souffrir ; ce sont ces  jeunes au lendemain de la mort accidentelle d’un de leurs amis ; ce sont ces fiancés qui choisissent de se marier à l’église ou de ces parents qui demandent le baptême pour leur enfant ; ce sont ces personnes qui prient régulièrement chez eux ou dans des groupes de prière. Oui : qui donc est Dieu ?

 

Plus je réfléchis à cette question, et plus je me dis deux choses :

D’abord, je me dis que Dieu nous dérange : comment peut-on croire en lui ? Personne ne l’a jamais vu, et on nous dit qu’il est là, au cœur même de nos vies… Personne n’a jamais dialogué en tête à tête, avec lui, et on nous dit que sa Parole est vérité… Et puis vivre à la lettre ses commandements n’est pas chose facile… Qui donc est Dieu pour s’intéresser à nous ? Qui donc est Dieu pour nous bousculer ainsi dans notre vie de tous les jours ?

Ensuite, je me dis que Dieu nous arrange : pourquoi tel sportif fait-il le signe de la croix en entrant sur un terrain de sport ? Pourquoi faisons-nous brûler tant de cierges dans nos églises ? Pourquoi faisons-nous célébrer des messes pour nos familles ? Pourquoi, y a-t-il tant de pèlerins sur les chemins de Compostelle ?… Dieu, serait-il ce gris-gris porte bonheur ? Dieu serait-il notre dernière chance pour résoudre tous nos problèmes ? Comme on dit, il vaut mieux être avec lui que contre lui… Pourtant, qui donc est Dieu pour s’intéresser à nous ? 

 

Je crois que Dieu est tout autre. Dieu est au-delà de toutes nos représentations humaines. Il existe de par lui-même. Il n’est pas là pour nous déranger ou pour nous arranger. Il est Dieu, tout simplement. 

Pour nous, chrétiens, le dieu auquel nous croyons, c’est le Dieu trinitaire : la Sainte Trinité, un seul Dieu qui est Père, Fils et Esprit. C’est au nom de ce Dieu en trois personnes que nous avons été baptisés : « Je te baptise au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit » ; c’est aussi au nom de ce même Dieu que nous nous marquons du signe de la croix.

Nous croyons donc en un Dieu trinitaire : c’est par le Fils, devenu homme, que nous avons appris à dire « Notre Père » à Dieu, et c’est par l’Esprit que nous pouvons reconnaître en Jésus, le Fils de Dieu.

Cette profession de foi au Dieu trinitaire est un profond mystère. Aucun raisonnement, aucune intelligence humaine ne peuvent le comprendre parfaitement. C’est le mystère d’un amour insondable et débordant : Dieu n’est pas un être solitaire ; il est un Dieu qui se donne et se communique. Il est un Dieu qui vit dans la communion du Père, du Fils et de l’Esprit, et qui nous invite à participer à cette communion de vie et d’amour. Ce n’est pas pour rien que Dieu nous a donné son Fils… sinon pour dire aux hommes et pour leur révéler son amour infini. Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pour le juger, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé.

 

Que voilà des choses bien difficiles ! Dieu restera toujours un mystère pour nos esprits qui veulent tout comprendre et tout expliquer. Il nous faut pourtant accepter que Dieu reste toujours au-delà de nos connaissances, au-delà de nos représentations humaines, physiques, matérielles…

Et oui, quitte à vous décevoir, Dieu n’est pas ce vieillard à la barbe blanche qui nous dérange parce qu’il joue du tambour quand il fait de l’orage… Dieu n’est pas ce « bon » Dieu qui nous arrange quand il punit les enfants qui font des bêtises... Dieu n’est pas ce magicien, dont la baguette magique aurait des effets prodigieux.

Dieu est Dieu ; Dieu est vie ; Dieu est Amour ; Dieu est tendre et miséricordieux… Maurice Clavel disait : « Dieu est Dieu nom de D… »

 

Mais, pour reconnaître l’existence de ce Dieu-là, il nous faut poser un acte de foi : Seigneur, c’est difficile, mais je crois. C’est difficile de comprendre la souffrance, de comprendre la violence, de comprendre les injustices… mais, je crois. Et je crois, parce que ta Parole, dans la Bible, m’annonce une Bonne Nouvelle : tu aimes tous les hommes ! Donc tu m’aimes, à moi aussi, avec mes qualités et mes défauts ; tu m’aimes encore quand je te ferme la porte de mon cœur ; tu m’aimes et tu me pardonnes quand je reviens à toi ; tu m’aimes tellement que tu m’as envoyé ton Fils qui est mort et ressuscité pour sauver le monde ; tu m’aimes tellement que tu m’as envoyé ton Esprit-Saint pour m’aider à aller toujours de l’avant.

 

Alors, qui donc est Dieu pour nous aimer ainsi ? Seule, la foi, c’est à dire cette confiance dans l’incroyable et cet abandon de nous-mêmes  dans l’inconnu, peut nous donner d’entrer dans cette découverte de Dieu. 

J’ai bien conscience que tout cela est fort compliqué… Pourtant, en ce qui me concerne, quel bonheur de reconnaître la présence aimante de Dieu dans ma vie, quel bonheur de mettre ma vie à son service, quel bonheur de croire que Dieu ne m’abandonne jamais !

 

Abbé Gérard de Rodat

 

A tous, bon dimanche, heureuse semaine 

et en union de prières.

 

Gérard de Rodat, curé

 

 

 

ANNONCES PAROISSIALES

 

Ensemble pastoral

 

  • Dimanche 30 mai, 10H30 :

Célébration de la Confirmation, à l’église Saint Vincent de Paul pour les jeunes de l’AEP et de Jean Cassaigne.

 

Notre-Dame-des-Trois-Rivières

 

  • Lundi 31 mai, 19H00 :

Réunion de l’EAR de St Médard, à la salle paroissiale.

 

  • Mardi 1° juin,  9H40 :

Réunion de l’EAPP au presbytère de la Madeleine.

 

  • Mardi 1° juin, 18H30 :

Réunion du CPP à la salle paroissiale de St Médard.

 

Première communion

  • Samedi 5 juin :

9H15 – 17H00 Retraite de première communion à l’église St Vincent de Paul

  • Dimanche 6 juin,  10H30 :

Célébration de la Première communion à la Madeleine et à St Vincent de Paul.