NewsLetter

Pour rester au courant de l'actualité de la paroisse Notre Dame des 3 Rivières, inscrivez-vous à nos listes de diffusions

En pratique

Horaire des messesformationoecumenisme


 

Prendre Date

se_module_calendrier_111 - style=default - background=
<<   202006<20215 juin 2021 >20217   >>202206
lun mar mer jeu ven sam dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
111202106

Réseaux Sociaux

PointLink.net Joomla Extensions

Accueil

LETTRE AUX PAROISSIENS N°40

Samedi 15 mai 2021

Édito

Étonnante coïncidence ?

 

 

Je ne sais pas si vous l’avez remarqué.

Les textes d’évangile que nous lisons ces jours-ci coïncident avec les étapes du déconfinement !

Comme c’est étrange… et pourtant !

13 mai : quand Jésus dit à ses disciples « d’aller dans le monde entier proclamer l’Evangile à toutes les nations », M. Macron annonce la fin des restrictions de déplacement.

16 mai : Quand Jésus prie pour ses disciples qu’il a « envoyés dans le monde », M. Macron annonce que le couvre-feu est repoussé à 21H.

23 mai : Quand les apôtres reçoivent le feu de l’Esprit-Saint, M. Macron annonce que le couvre-feu est repoussé à 23H.

30 mai : quand Jésus dit à ses disciples : « Allez ! De toutes les nations faites des disciples ! », M. Macron annonce la réouverture des commerces, terrasses, musées, salles de cinéma.

Hasard du calendrier liturgique ?

Cette lecture de la douloureuse situation que nous connaissons depuis plus d’un an peut prêter à sourire ! Comme si M. Macron et ses conseillers, pour prendre leurs décisions, avaient déjà lu les évangiles que nous propose la liturgie depuis quelques jours ! Comme si Dieu validait les décisions de M. Macron !

Cette lecture peut prêter à confusion ! Dieu n’a jamais voulu que nous vivions un tel temps d’épreuve pour se faire connaitre. Bien au contraire : Dieu souffre avec son Peuple, il l’accompagne, il le soutient.

Cette lecture peut cependant nous aider à reconnaitre que la Parole de Dieu croise toujours la vie des hommes. Les uns diront : « c’est un pur hasard ! » ; les croyants diront : « c’est la providence ! »

Acte de foi !

Je le crois. Je lis cette étonnante coïncidence comme un clin d’oeil de Dieu à notre égard. Oui : Dieu se sert aussi des hommes et des événements pour se révéler.

Rappelez-vous : « Va, le Seigneur est avec toi ! »

Gérard de Rodat, curé

 

 

 

Pour méditer la Parole de ce 7° dimanche de Pâques B 16 mai 2021

L’Évangile de ce jour est un extrait de la longue prière que Jésus a adressée à son Père avant sa Passion, sa mort et sa Résurrection. Elle nous est léguée comme un testament. Jésus confie à son Père ses dernières volontés, celles qui lui tiennent le plus à coeur. Essayons d’entrer dans ce coeur à coeur. « Désormais, je ne suis plus dans le monde » (Jn 17, 11) dit Jésus. Au début de l’Évangile de Jean, il nous était rapporté que le Verbe s’est fait chair, littéralement qu’« il a campé parmi nous ». Mais par la puissance de sa Résurrection, il a quitté le monde et il vit désormais auprès de son Père. Il y a quelques jours à peine nous fêtions son Ascension au ciel, une manière de dire qu’il est auprès de Dieu pour toujours.

Dès lors, nous pourrions être assaillis par la tentation de nous sentir seuls et de penser que Jésus nous a abandonnés à nos difficultés. Mais il n’en va pas ainsi. Avant de partir, il nous a confiés à son Père en lui demandant de nous garder dans son Nom. Oui, par notre baptême, nous portons le Nom même de Dieu. Nous sommes ses fils adoptifs. Étonnante merveille ! Quelle dignité pourrait donc dépasser celle qui nous fait renaître comme fils et filles du Père ? Porter le Nom de Dieu, cela signifie être de sa race, de sa famille… Car la volonté de Jésus, c’est que nous ne fassions qu’un avec lui et avec le Père. Et c’est précisément cela qu’il nous donne à vivre par le don du baptême. Le baptême ou cette grâce de l’unité avec le Père et le Fils doit faire notre plus grande joie. « Je parle ainsi, dans le monde, pour qu’ils aient en eux ma joie, et qu’ils en soient comblés. » dit Jésus. Cela peut sembler paradoxal : Jésus s’en va, il se dérobe à nos regards humains, et pourtant ce qu’il a fait de nous – ses fils et ses filles – suffit à nous combler de sa joie.

Enfin, Jésus précise qu’il ne demande pas au Père de nous retirer du monde. Il ne nous prive pas de vivre notre existence, tout en attendant de le rejoindre au soir de notre vie. Jésus ne nous protège pas comme par magie des soucis et des difficultés. « Je ne prie pas pour que tu les retires du monde, mais pour que tu les gardes du Mauvais. » C’est la demande que nous formulons quotidiennement dans la prière du Notre Père : « Délivre-nous du mal. » Le mal est présent. Il est autour de nous. Parfois il nous assaille violemment et injustement. Jésus a prié pour nous parce qu’il savait que nous y serions confrontés. Lorsque nous souffrons, il prie avec nous pour que nous en soyons délivrés ; tout en sachant que la libération totale et définitive du mal sera obtenue lorsque nous le rejoindrons pour la vie éternelle. Tout comme Jésus qui n’a pas été épargné en cette vie, nous ne pouvons l’être déjà. Mais notre espérance est ancrée en sa Résurrection, c’est-à-dire en sa victoire sur toutes les puissances de mal et de mort.

Jésus, nous te rendons grâce parce que, tout comme tu as prié pour tes disciples, tu pries et intercèdes pour nous. Nous nous émerveillons en constatant que ce qui fait l’objet de ton dialogue avec le Père, c’est… nous ! Ton souci le plus grand avant de quitter le monde a été de nous confier à ton Père. Nous nous savons accompagnés. Nous savons que nous ne sommes jamais seuls. Nous savons et nous croyons que tu es toujours là.

Emanuelle Pastore

 

VIE DE NOS PAROISSES

Décès de Mme Guérin

Nous avons appris le décès de Mme Marcelle Guérin, la maman du P. Michel Guérin. Ses obsèques seront célébrées le mardi 18 mai, à 14H30, en l’église de Saint Pierre du Mont.

Nous assurons Michel et toute sa famille de notre union de prière

Paroisse Notre-Dame-des-Trois-Rivières

Compte-tenu du résultat comptable négatif pour l’année 2020, nous avons décidé de lancer un appel à la générosité ! Vous trouverez, ci-joint, une lettre qui présente le bilan de l’exercice 2020. Tous les dons seront les bienvenus ! Ils sont le témoignage de votre participation à la vie paroissial.

Nous vous disons déjà un très grand merci !

Clôture du Jubilé des 400 ans de Notre-Dame de Buglose

Depuis le 2 février 2020, notre diocèse est entré dans la célébration du Jubilé des 400 ans de Notre-Dame de Buglose. Ce Jubilé sera clôturé le lundi de Pentecôte, 24 mai 2021, au cours d’une messe diocésaine célébrée à 11H00, à la chapelle des Miracles.

Cette année jubilaire fut l’occasion de redécouvrir le sanctuaire marial de Buglose et de déployer la prière mariale. Rappelez-vous, en mai et juin 2020, nos paroisses avaient accueilli une statue de Notre-Dame de Buglose. Beaucoup s’étaient rassemblés pour prier.

Nous sommes tous invités à participer à cette messe diocésaine. Je sais que l’équipe paroissiale chargée de la pastorale des migrants et des réfugiés est en train de s’organiser pour conduire de nombreux pèlerins. J’ai confiance que chacun saura inviter quelques personnes pour faire du co-voiturage !

.

A tous, bon dimanche, heureuse semaine

et en union de prières.

Gérard de Rodat, curé 

 

ANNONCES PAROISSIALES

Notre-Dame-des-Trois-Rivières

La réunion du CPP prévue le 18 mai est reportée au mardi 1° juin, à 18H30.

Mois de Marie

Prière du chapelet

  • Lundi 17 mai à 16H00, église de Cère
  • Mercredi 19 mai à 17H00, église de Saint Martin d’Oney.
  • Samedi 15 et 22 mai à 15H00, église Saint Christau, à Benquet.