NewsLetter

Pour rester au courant de l'actualité de la paroisse Notre Dame des 3 Rivières, inscrivez-vous à nos listes de diffusions

En pratique

Horaire des messesformationoecumenisme


 

Prendre Date

se_module_calendrier_111 - style=default - background=
<<   202005<20214 mai 2021 >20216   >>202205
lun mar mer jeu ven sam dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
111202105

Réseaux Sociaux

PointLink.net Joomla Extensions

Accueil

REFLEXION POUR UN TEMPS DE CARËME 3ème étape

Année pastorale 2020-2021

VA, LE SEIGNEUR EST AVEC TOI

Itinéraire spirituel

2nd temps

Vers et pendant le Temps du Carême

Comment cela se fera-t-il ?

Rien n’est impossible à Dieu.

3ème texte de méditation

Traduction officielle liturgique

Le passage de la mer rouge         Ex 14, 15-31

 

 

 

 

Avant de commencer, il est nécessaire d’avoir lu les

« Indications générales pour la méditation des textes »

Il est préférable (mais pas obligatoire) d’avoir vécu le 1er temps

de cet itinéraire spirituel (vers et pendant le temps de l’Avent) avant de vivre ce second temps.

Si ce n’est le cas, il peut être bon de commencer par méditer Lc 1, 26-38

selon les indications données dans le 1er temps

 

 

    Le Seigneur dit à Moïse : « Pourquoi crier vers moi ? Ordonne aux fils d’Israël de se mettre en route ! Toi, lève ton bâton, étends le bras sur la mer, fends-la en deux, et que les fils d’Israël entrent au milieu de la mer à pied sec. Et moi, je ferai en sorte que les Égyptiens s’obstinent : ils y entreront derrière eux ; je me glorifierai aux dépens de Pharaon et de toute son armée, de ses chars et de ses guerriers. Les Égyptiens sauront que je suis le Seigneur, quand je me serai glorifié aux dépens de Pharaon, de ses chars et de ses guerriers. » L’ange de Dieu, qui marchait en avant d’Israël, se déplaça et marcha à l’arrière. La colonne de nuée se déplaça depuis l’avant-garde et vint se tenir à l’arrière, entre le camp des Égyptiens et le camp d’Israël. Cette nuée était à la fois ténèbres et lumière dans la nuit, si bien que, de toute la nuit, ils ne purent se rencontrer. Moïse étendit le bras sur la mer. Le Seigneur chassa la mer toute la nuit par un fort vent d’est ; il mit la mer à sec, et les eaux se fendirent. Les fils d’Israël entrèrent au milieu de la mer à pied sec, les eaux formant une muraille à leur droite et à leur gauche. Les Égyptiens les poursuivirent ; tous les chevaux de Pharaon, ses chars et ses guerriers entrèrent derrière eux jusqu’au milieu de la mer. Aux dernières heures de la nuit, le Seigneur observa, depuis la colonne de feu et de nuée, l’armée des Égyptiens, et il la frappa de panique. Il faussa les roues de leurs chars, et ils eurent beaucoup de peine à les conduire. Les Égyptiens s’écrièrent : « Fuyons devant Israël, car c’est le Seigneur qui combat pour eux contre nous ! » Le Seigneur dit à Moïse : « Étends le bras sur la mer : que les eaux reviennent sur les Égyptiens, leurs chars et leurs guerriers ! » Moïse étendit le bras sur la mer. Au point du jour, la mer reprit sa place ; dans leur fuite, les Égyptiens s’y heurtèrent, et le Seigneur les précipita au milieu de la mer. Les eaux refluèrent et recouvrirent les chars et les guerriers, toute l’armée de Pharaon qui était entrée dans la mer à la poursuite d’Israël. Il n’en resta pas un seul. Mais les fils d’Israël avaient marché à pied sec au milieu de la mer, les eaux formant une muraille à leur droite et à leur gauche. Ce jour-là, le Seigneur sauva Israël de la main de l’Égypte, et Israël vit les Égyptiens morts sur le bord de la mer. Israël vit avec quelle main puissante le Seigneur avait agi contre l’Égypte. Le peuple craignit le Seigneur, il mit sa foi dans le Seigneur et dans son serviteur Moïse.

Ex 14, 15-31

Pour partager en groupe

 

Avec ceux qui, avant le partage en groupe, ont prié seul

-          Commencer la rencontre par un appel à l’Esprit Saint (par exemple, le refrain : Viens, Esprit de sainteté ; viens, Esprit de lumière ;

 Viens, Esprit de feu ; viens nous embraser.

-          Une personne lit le texte à voix haute.

-          Chacun le relit silencieusement. Prendre le temps pour cela.

-          Puis chacun partage, en fonction de ce qu’il a vécu dans sa prière, sur :

  • Ses inquiétudes pour l’avenir, et l’espérance que lui donne le Seigneur.
  • Sa réaction face aux épreuves qu’il connait dans sa marche avec Dieu.
  • Son attitude dans ses réussites, celles de sa paroisse.
  • …et sur tout ce que ce texte lui aura inspiré.

-          10 minutes avant la fin, laisser un temps de silence pour que chacun écrive ce qu’il retient de ce texte biblique.

-          Dans un dernier tour de table chacun exprime ce qu’il a écrit.

-          Terminer par un « Notre Père ».

 

Avec ceux qui découvrent le texte au moment de la rencontre (voir les Indications générales)

Attention : il est primordial de respecter la parole de chacun et d’être dans une réelle attitude d’écoute.

 

Si vous voulez partager le fruit de votre prière

 

Vous pouvez l’envoyer au Carmel de Saint-Sever : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou 10 allée du Carmel 40500 SAINT-SEVER, en répondant à la question suivante :

Que m’a révélé le Seigneur à travers ce passage biblique ?      ATTENTION : douze lignes maximum)

 

 

Pour prier seul

 

-          Commencer par le « temps d’entrée dans la prière » (voir Indications générales).

 

-          Puis méditer :

  • « Les Égyptiens s’écrièrent : Fuyons devant Israël, car c’est le Seigneur qui combat pour eux contre nous ! ». Le peuple de Dieu ne sait pas où Dieu l’emmène, mais il fait l’expérience que rien n’est impossible à Dieu, que Dieu combat en sa faveur.
    • Et moi, même si je ne sais pas ce que sera l’avenir, ai-je conscience que le Seigneur agit en ma faveur, en faveur de ma paroisse ?
  •  « Le Seigneur dit à Moïse : pourquoi crier vers moi ? » Le peuple de Dieu s’inquiète, il a peur, il a fait un premier pas vers sa libération, mais, à la première épreuve, il le regrette, se bloque et se plaint.
    • Et moi, quand j’avance sur le chemin de Dieu, quelle est ma réaction face aux difficultés ? Qu’est-ce que je dois convertir en moi par la grâce de Dieu ?
  • « Ce jour-là, le Seigneur sauva Israël de la main de l’Égypte, et (…) Israël vit avec quelle main puissante le Seigneur avait agi contre l’Égypte ». Le peuple de Dieu fait l’expérience que, lorsqu’il se met en route selon ce que Dieu lui demande, les "victoires" lui viendront de Dieu et non de lui.
    • Et moi, ai-je conscience que Dieu m’invite à agir ET qu’il s’engage avec moi ?
    • Mes joies lors de mes réussites, les réussites de notre paroisse, sont-elles pures de toutes tentations de paraître, de pouvoir, de possession ? Qu’est-ce que je dois convertir en moi par la grâce de Dieu ?

« Rien n’est impossible à Dieu ».

 

-          A la fin de la durée que vous vous êtes fixée, prier le « Notre Père » et terminer par un signe de croix.

 

-          Dès la fin de votre temps de prière, écrire ce que vous retenez de celui-ci. Et gardez vos notes.