NewsLetter

Pour rester au courant de l'actualité de la paroisse Notre Dame des 3 Rivières, inscrivez-vous à nos listes de diffusions

En pratique

Horaire des messesformationoecumenisme


 

Prendre Date

se_module_calendrier_111 - style=default - background=
<<   201910<20209 octobre 2020 >202011   >>202110
lun mar mer jeu ven sam dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
111202010

Réseaux Sociaux

PointLink.net Joomla Extensions

Accueil

LETTRE AUX PAROISSIENS N° 11

Avec le n°11, arrive la dernière lettre aux paroissiens envoyée par notre curé, le Père Gérard de Rodat, en cette difficile période que nous venons de vivre. Et nous reprenons avec joie le chemin de nos  églises.

 

 

La voici :

Abbé Gérard de Rodat                                                                                Lettre aux paroissiens n°11

Presbytère

16 Rue Henri Farbos

40000 Mont de Marsan

 

O6 28 19 16 64                                                                                         Samedi 30 mai 2020

 

 

Chers paroissiens, chers amis,

Chères religieuses,

Chers frères prêtres et diacres,

 

 

Demain, c’est Dimanche !

Rappelons-nous :

Dans la première « Lettre aux paroissiens », en date du samedi 21 mars 2020, le ton était grave.

Nous étions tous abasourdis par l’annonce d’un confinement obligatoire, pour une durée inconnue. Nous prenions déjà conscience de la gravité de la crise que nous allions traverser.

En même temps, dans cette « Lettre », j’avais cité le bon mot de Thérèse Truchetet : « Le coronavirus doit se transformer en coronatonus ! » Et j’écrivais dans ce même sens : « Et si la crise que nous connaissons aujourd’hui pouvait être l’occasion d’un nouveau tonus pour nous-mêmes et pour nos paroisses ? »

 

Aujourd’hui, il est bien sûr trop tôt pour tirer les conséquences de ces longs mois de confinement. Et puis, qui oserait dire : « ça y’est, on en a fini avec ce virus ! » ? Nul ne connait ce que l’avenir nous réservera, mais tous, nous sommes conscients de la nécessité de garder une grande prudence.

 

Les jours, les semaines, les mois ont passé…

Chacune et chacun d’entre nous a essayé de garder courage, vitalité et espérance. De nouvelles solidarités ont vu le jour. De nouvelles habitudes ont été prises.

 

Moi-même, j’ai tenu à vous adresser chaque semaine cette « Lettre ». C’était un moyen simple mais exigeant pour garder du lien entre nous, paroissiens des trois paroisses, mais aussi pour proposer quelques points de réflexion à partir de la Parole de Dieu ou de quelques situations vécues. Quelques-uns d’entre vous m’ont partagé leur plaisir à lire cette « Lettre ». Je m’en réjouis. Grâce à l’outil internet, plus de 300 familles ont ainsi été rejointes. Je m’en réjouis.

 

Aujourd’hui, la vie paroissiale redémarre.

Plusieurs équipes pastorales se sont déjà réunies. Les projets de baptêmes, de mariages prennent formes. Les églises accueillent à nouveau les assemblées pour les différentes célébrations.

 

La vie paroissiale redémarre, mais s’était-elle interrompue ?

Les enfants ont continué à recevoir des documents de catéchèse ; les liens téléphoniques se sont multipliés ; la communion spirituelle a été pleinement vécue ; des messes ont été célébrées chaque jour ; les familles en deuil ont été accueillies et accompagnées ; de nombreuses églises sont restées ouvertes et quelques-unes ont fait sonner leurs cloches, le dimanche, à l’heure de la messe ….

Les rassemblements nous ont manqué : n’est-ce pas le propre d’une communauté de se réunir pour célébrer ensemble sa foi et pour échanger sur des projets ? 

L’eucharistie nous a manqués : n’est-ce pas le Pain essentiel qui nourrit notre vie de baptisé ?

Pourtant, tant bien que mal, notre communauté a « survécu » !

 

Cette onzième « Lettre aux paroissiens » est la dernière.

Et oui ! Même les bonnes choses ont une fin.

Désormais, vous retrouverez les infos de la paroisse sur le site paroissial et sur l’Agenda paroissial.

Désormais, vous reprendrez le chemin de nos assemblées, tant dans les églises que dans les multiples réunions.

Désormais, vous revivrez la pleine communion spirituelle et fraternelle.

 

Pour conclure, je vous propose trois choses :

  • Rendons grâce à Dieu ! Dieu nous a accompagnés durant cette pandémie. Dieu continue de faire route avec chacun d’entre nous.
  • Interrogeons-nous sur les fruits nouveaux que cette pandémie a provoqués : quelles redécouvertes faisons-nous de nous-mêmes, de notre vie en paroisse, de notre vie en société ?
  • N’oublions pas trop vite les gestes barrières : ils sont indispensables pour vivre autrement la convivialité, la fraternité, la charité.

 

 

Esprit de Pentecôte, emporte-nous dans ton amour !

Souffle de Pentecôte, emporte-nous dans ton tonus !

Feu de Pentecôte, ravive en nous les braises de la foi !

 

Gérard de Rodat, curé