NewsLetter

Pour rester au courant de l'actualité de la paroisse Notre Dame des 3 Rivières, inscrivez-vous à nos listes de diffusions

En pratique

Horaire des messesformationoecumenisme


 

Prendre Date

se_module_calendrier_111 - style=default - background=
<<   201910<20209 octobre 2020 >202011   >>202110
lun mar mer jeu ven sam dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
111202010

Réseaux Sociaux

PointLink.net Joomla Extensions

Accueil

DIMANCHE 10 DU CONFINEMENT

Gestes " barrières" ou gestes "fraternels " ?

Dimanche 10 du confinement. Déjà ! Et 9ème " lettre aux paroissiens" de notre curé, P. Gérard de Rodat.

On y trouve l'édito de notre curé, Demain, c'est dimanche : gestes "barrières" ou "gestes fraternels" ?

Suit l'homélie autour de Jean 14, 23-39, du P. Bernard Labarthe.

Et enfin, quelques actus paroissiales : horaires possibles des messes du temps de déconfinement et venus de

la statue de Notre-Dame de Buglose.

 

 

Abbé Gérard de Rodat                                                                Lettre aux paroissiens n°9

 

Presbytère

 

16 Rue Henri Farbos

 

40000 Mont de Marsan

 

 

 

O6 28 19 16 64                                                                                    Samedi 16 mai 2020

 

 

 

 

 

Chers paroissiens, chers amis,

 

Chères religieuses,

 

Chers frères prêtres et diacres

 


 

Demain, c’est Dimanche !

 

 

 

Gestes « barrières » ou gestes « fraternels » ?

 

 

 

A regarder de près, les gestes fraternels d’hier deviennent les gestes barrières d’aujourd’hui !

 

 

 

Hier, pour vivre la fraternité, on s’embrassait, on se serrait une solide poignée de main, on s’invitait à manger, on organisait des fêtes…

 

Aujourd’hui, pour vivre la même fraternité, on respecte la distanciation physique, on porte un masque, on vérifie la température, on limite le nombre des présences aux rencontres…

 

Le coronavirus aurait-il réussi à inverser nos modes de vie relationnelles ?

 

 

 

Ce qui était « humain » hier, devient « inhumain » aujourd’hui !

 

Ce qui était « affection » hier devient « danger » aujourd’hui…

 

Ce qui était « juste » hier devient « injuste » aujourd’hui…

 

Ce qui était « indispensable » hier devient « impossible » aujourd’hui…

 

Quel bien curieux virus, ce COVID-19 ?

 

Et dire que nous allons devoir nous habituer à vivre avec ces nouveaux modes de relations !

Désormais,

 

c’est la prudence qui guidera nos relations :

 

que cette prudence ne devienne pas méfiance !

 

c’est le respect de l’autre qui guidera nos relations :

 

que ce respect ne devienne pas peur de l’autre !

 

c’est le respect de soi-même qui guidera nos relations :

 

que ce respect ne devienne pas repli sur soi !

 

c’est la distanciation qui guidera nos relations :

 

que cette distanciation ne devienne pas suspicion !

 

 

 

Antoine de Saint Exupéry écrivait :

 

« On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux. »

 

 

 

Bon dimanche à tous !

 

Gérard de Rodat, curé


 

 

Pour méditer la Parole de ce 6° dimanche de Pâques  

 

Homélie écrite par le P. Bernard Labarthe

 

 

 

DIEU : QUELLE PATIENCE !

 

 

 

Nous avons donc remis le nez dehors ! Espérons que tous suivent les conseils donnés : attention à ne pas trop « sortir »… sinon le méchant virus…..

 

 

 

Est-ce que nous réalisons bien que l’aventure de l’Evangile a commencé par un confinement ? Oui, le virus de la haine, et pour certains le virus de l’hérésie, ont eu gain de cause : ce virus a mis Jésus à mort. Et nous savons que ses compagnons se sont aussitôt « confinés ». Il a fallu un grand souffle, celui de l’Esprit de Pentecôte, pour qu’ils osent aller hors de leur « maison de retrait ».Ils auront alors une audace dont on ne les croyait pas capables : annoncer que Jésus est ressuscité ; Porter ainsi la nouvelle de la Vie, la Vie retrouvée.

 

Au livre des Actes (1ere lecture) il nous est donné l’escapade de Philippe (du groupe des premiers diacres) en cette région méprisée et mal croyante – la Samarie. Il proclame Jésus et joint le geste à la parole : il guérit, soigne, délivre ; il redonne espoir à tant de blessés de la vie.

 

     Oui, c’est vrai : la Parole de Dieu ne peut être entendue et offerte si elle ne  s’accompagne pas du soin des corps et du cœur.

 

 

 

Jésus, juste avant de partir à Gethsémani, avait promis aux siens de leur envoyer « un autre Défenseur » (évangile de ce jour) : il savait bien que tous auraient la peur au ventre, et que les oppositions seraient fortes (les virus !). Le « Défenseur » qu’on appelle aussi le Consolateur, est celui qui donne le soin, qui apaise les craintes. Aujourd’hui on parle du « care ».

 

      Pas de Parole de Dieu sans le soin de nos frères !

 

Apôtres et disciples : ils n’ont pas l’air très fiers ce jeudi soir à la fin du repas pascal avec Jésus ; c’est plutôt silence radio. Et il en en sera ainsi jusqu’à la Pentecôte. Confrontés qu’ils seront à l’absence de leur « maitre ». Rude expérience que celle-là. Serait-ce le silence de Dieu ?

 

Comme ce silence dans lequel nous a mis le confinement : mais on a beaucoup parlé et nous avons mieux parlé avec tant d’autres. Peut-être aussi que nous avons parlé autrement avec Dieu  .Silence qui nous a permis de recevoir le témoignage de celles et ceux qui donnent le SOIN.

 

Finalement le silence de Dieu révélait un autre message : une absence qui est présence…. Fraternelle et soignante. Au travers de ce que nous vivons Dieu continue de nous parler.

 

 

 

Mais il nous faut encore attendre pour célébrer en nos églises. Et dans nos chaumières chrétiennes on piaffe, on tempête, on crie famine. Aurait-on oublié que Dieu œuvre dans la patience ? Et qu’il est avec nous d’une grande patience, même quand tout semble s’écrouler.

 

En fait il nous est difficile de dé confiner nos vieilles habitudes ! Regardons comment Dieu est avec nous en nos vies plus ou moins ouvertes. Écoutons-le tout au long de la Bible : Dieu n’est jamais pressé. Il est Patience. L’abbé Pierre disait (fort) que la présence « réelle » du Christ dans l’Eucharistie est tout autant réelle dans le pauvre, le malade auquel Jésus s’identifie.

 

Les pauvres vont très vite frapper à nos portes : auront-ils pour nous le visage de Jésus ?

 

 

 

Je vous convie à lire sur le site «  diocèse40 », à la rubrique coronavirus, ce texte : « Les églises fermées, un signe de Dieu »

 

 

 

                                               Bernard Labarthe

 

Quelques nouvelles de nos paroisses

 

 

 

Sortie du confinement ?

 

 

 

Petit à petit, l’étau se desserre… Nous sommes en droit d’espérer que les églises pourront à nouveau accueillir des assemblées, au mois de juin. Mais, rien n’est encore décidé.

 

 

 

Dans une certaine urgence, cependant, les cinq prêtres en mission sur l’Ensemble pastoral se sont réunis et les EAPP de Saint-Martin-du-Marsan et de Notre-Dame-des-Trois-Rivières ont été consultées sur une nouvelle organisation des messes dominicales.

 

 

 

Cette nouvelle organisation doit tenir compte des exigences sanitaires édictées par le gouvernement (tout particulièrement la distanciation physique), du remplissage habituel des églises, de la présence des prêtres.

 

 

 

Ainsi, nous sommes allées compter le nombre de places possibles dans chaque église. Nous avons évalué la participation habituelle des personnes à la messe. Nous avons entendu que l’église St Vincent de Paul et la chapelle de l’hôpital Layné sont particulièrement « chaudes » en été. Nous avons fait le point sur la présence des prêtres (quelques-uns ont depuis longtemps programmé quelques jours de vacances).

 

 

 

Nous avons alors décidé une nouvelle planification des messes dominicales sur l’Ensemble pastoral (3 paroisses, 21 relais paroissiaux).

 

 

 

 

 

Voici donc les nouveaux horaires et lieux des messes dominicales, à compter du 1° juin 2020.

 

 

 

Paroisse Saint-Martin-du-Marsan

 

 

 

Samedi

18H30

Le lieu sera précisé sur le planning bientôt disponible

Dimanche

10H30

Le lieu sera précisé sur le planning bientôt disponible

 

 

 

Paroisse Notre-Dame-des-Trois-Rivières

 

 

 

Samedi

18H30

Saint-Médard

Samedi

18H30

Saint-Pierre-du-Mont

Dimanche

9H00

Saint-Jean-d’Août

 

10H30

La Madeleine

 

10H30

Saint-Pierre-du-Mont

 

18H30

Saint-Médard

 

 

 

Paroisse Saint-Jacques-des-Grands-Pins

 

 

 

Dimanche

10H30

Le lieu sera précisé sur le planning bientôt disponible

 

 

 

La statue de notre Dame de Buglose dans nos paroisses

 

 

 

Dans le cadre des animations de l’année jubilaire du 400° Anniversaire de la découverte de la statue de Notre Dame de Buglose, il a été demandé aux paroisses de notre diocèse d’accueillir une statue de Notre Dame de Buglose, pendant une semaine. Ainsi, il est prévu que Notre Dame de Buglose visite nos trois paroisses du 25 mai au 14 juin 2020.

 

Grâce à la mobilisation des membres de l’équipe d’organisation, le pèlerinage de Notre-Dame-de-Buglose dans nos trois paroisses est devenu possible !

 

Certes, nous ne pourrons certainement pas nous réunir en nombre dans nos églises pour prier ensemble, mais chacun pourra s’arrêter quelques instants dans une église pour prier en communion avec notre diocèse qui célèbre cette année les 400 ans de la découverte de la statue de Notre-Dame-de-Buglose.

 

 

 

ACCUEIL DE LA STATUE DE NOTRE-DAME-DE-BUGLOSE

 

 

 

Paroisse Saint-Martin-du-Marsan : 24 mai – 30 mai

 

 

 

DATES

EGLISE

Transport de la statue 

24 mai

Mazerolles (bourg)

M-A Nozières

25 mai

Mazerolles (Beaussiet)

M-A Nozières

26 mai

Haut-Mauco

Christiane Bonazza

27 mai

St Perdon

Maryvonne Guédon

28 mai

St Perdon

Maryvonne Guédon

29 mai

Bretagne

Khadija Gosselin

30 mai

Benquet    (chapelle St Christau)

Aline Dufau

 

 

 

 

 

Paroisse Notre-Dame-des-Trois-Rivières : 31 mai – 6 juin

 

 

 

DATES

EGLISE (toute la journée)

Arrivée de la statue

Transport de la statue 

30 mai

Benquet

 

18H00  à la Madeleine

Aline Dufau

31 mai

La Madeleine

 

 

 

 

1° juin

La Madeleine

 

18H00 à St Jean d’Août

 

Marie Sassey

2 juin

St Jean d’Août

 

18H00 à Saint-Vincent-de-Paul

 

Vincent Cassotti

3 juin

Saint-Vincent-de-Paul

 

18H00 au Bon Pasteur

 

Alain Barsacq

4 juin

Bon Pasteur

 

18H00 à St Pierre du Mont

 

Magalie Samiez

5 juin

St Pierre du Mont

 

18H00 à St Médard

 

Sœur Françoise

6 juin

St Médard

 

18H00 à Geloux

 

Sophie Rollinger

 

 

 

 

 

Paroisse Saint-Jacques-des-Grands-Pins : 7 juin – 13 juin : à partir de 18h30

 

 

 

DATES

EGLISE

Transport de la statue 

7 juin

Geloux

Maurice Narran

8 juin

Saint Martin D’Oney

Cécile DESPERIEZ – Magalie Samiez

9 juin

Campet-Lamolere

Philippe de Monredon – M. Samiez

10 juin

Cère

Henri et Madeleine Gruel

11 juin

Lucbardez

Fabienne Berenguer –Pulchérie BEAUFORT

12 juin

Bostens

Jocelyne PLAINO – Alain Colautti

13 juin

Gailleres

Florence Sibut – Marie Lise Lassus

 

 

 

Un très grand Merci à toutes les personnes qui se sont rapidement mobilisées

 

pour organiser l’accueil de cette statue sur nos trois paroisses.

 

 

 

Pour conclure…

 

 

 

Réjouissons-nous !

 

De nouvelles perspectives se présentent :

 

Notre-Dame-de-Buglose vient nous visiter.

 

Les églises devraient très prochainement rouvrir leurs portes pour accueillir les messes dominicales, mais aussi les célébrations de baptême, de mariage, d’obsèques.

 

L’équipe paroissiale des baptêmes reprend ses permanences d’accueil et ses réunions avec les familles.

 

Les équipes liturgiques vont reprendre leurs préparations des messes dominicales.

 

 

 

Réjouissons-nous !

 

Les gestes barrières deviennent des gestes fraternels.

 

 

 

Réjouissons-nous !

 

La vie reprend le dessus.

 

 

 

Réjouissons-nous, et rendons grâce à Dieu !

 

La « patience de Dieu » nous dépasse, mais n’est-elle pas chemin d’espérance et de vie ?

 

 

 

 

 

En union de prière et de fraternelle amitié,

 

 

 

Gérard de Rodat, curé