ACCUEIL

Actualités du Relais

Il n'y a aucun évènement

En pratique

Horaire des messesformationoecumenisme


 

Prendre Date

se_module_calendrier_111 - style=default - background=
<<   201702<20181 février 2018 >20183   >>201902
lun mar mer jeu ven sam dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        
111201802

Réseaux Sociaux

PointLink.net Joomla Extensions

L'Eglise Sainte Marie-Madeleine

 

Eglise de La Madeleine - Mont-de-MarsanLe vocable de Sainte Marie-Madeleine donné à ce qui était jusqu'en 1829 la seule église paroissiale de la ville de Mont-de-Marsan, n'est pas sans rappeler le chemin de Vézelay suivi par les pèlerins allant en Galice, au sanctuaire de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Cette voie dite de Vézelay, après avoir traversé la région des Petites-Landes, passait par Mont-de-Marsan avant d'atteindre, par Saint-Sever et la Chalosse, les contreforts pyrénéens.

L'église actuelle a remplacé au XIXème siècle un bâtiment gothique dont une travée s'effondra le 6 avril 1821. A l'époque, la question s'était donc posée de savoir si l'on devait restaurer l'édifice endommagé ou si l'on procéderait à la construction d'une église nouvelle. L'effondrement de la voûte de la dernière travée de l'édifice gothique avait cependant dangereusement ébranlé la construction ; ce fut donc la seconde solution qui prévalut.

Construite par l'architecte ARTHAUD, son plan s'inspira du néoclassicisme qui avait été choisi sous l'Empire pour les nouveaux bâtiments administratifs de la Préfecture des Landes, édifiés en application du Décret dit " de Bayonne " pris en 1808 par Napoléon Ier ; le but en était de doter la ville d'un ensemble de bâtiments publics neufs et présentant de ce fait une unité architecturale.

Financée par souscription et avec l'aide publique, la première pierre de l'église fut posée le 10 juillet 1823, mais des aménagements intervenus en cours de construction ont fait que l'édifice ne fut terminé qu'en 1829 et mis à la disposition des fidèles après sa bénédiction solennelle par Monseigneur SAVY, Evêque d'Aire, le jour de la Fête de la Toussaint 1829. A l'époque, l'édifice ne comprenait qu'une nef principale et deux nefs collatérales. Les chapelles qui s'ouvrent sur ces nefs collatérales ne furent en effet édifiées qu'entre 1847 et 1849 pour les chapelles du côté Est et dans les années 1850-1852 pour celles du côté Ouest. Doté d'une entrée avec un fronton qui n'est pas sans rappeler celui de l'église de la Madeleine, à Paris, l'édifice abrite quelques pièces mobilières provenant de l'ancienne église paroissiale qui ne sont pas dénuées d'intérêt.

Au début du XXème siècle                                                Aujourd’hui,

  la fresque racontant la vie de Marie-Madeleine

 

Jeux de lumière