ACCUEIL

En pratique

Horaire des messesformationoecumenisme


 

Prendre Date

se_module_calendrier_111 - style=default - background=
<<   201810<20199 octobre 2019 >201911   >>202010
lun mar mer jeu ven sam dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
111201910

Réseaux Sociaux

PointLink.net Joomla Extensions

LA PRIERE DU MOIS NOVEMBRE

Méditation des Béatitudes avec Madeleine Delbrêl

Peut-être sera-t-elle béatifiée bientôt. Madeleine Delbrêl a cherché à vivre l'Évangile, l'amour de Dieu pour le monde. Elle a cherché à vivre cet amour dans une vie ordinaire, celle que tout chrétien peut vivre. Voici, à travers des extraits de ses œuvres, sa méditation des Béatitudes.

 

Heureux !                                 Madeleine Delbrêl

 

Heureux les pauvres de coeur : le Royaume des cieux est à eux !         (Mt 5, 3)
Etre pauvre, ce n'est pas intéressant : tous les pauvres sont bien de cet avis. Ce qui est intéressant, c'est de posséder le Royaume des Cieux, mais seuls les pauvres le possèdent.

(Alcide. Guide simple pour simples chrétiens, Seuil, p. 110)

Heureux les doux : ils obtiendront la terre promise !              (Mt 5, 4)

Il y a beaucoup de gens qui ont voulu la posséder, mais nous, nous voudrions que vous la preniez à travers nous. Nous voudrions qu'en nous vous grandissiez, vous jaillissiez, vous étendiez votre grâce comme des bras noués autour de la terre. Et pour cela, il nous faut être doux.

(Alcide. Guide simple pour simples chrétiens, Seuil, p. 116)

Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés !            (Mt 5, 5)

Ne nous plaignons pas trop si nous avons souvent des larmes dans les yeux en croisant, sur le chemin, tant de douleurs : c'est par elles que nous savons ce qu'est la tendresse de Dieu. Sans chagrin à consoler, sans misère à transfigurer, sans faiblesse à compléter, la miséricorde errerait sans trouver d'hospitalité.

(Alcide. Guide simple pour simples chrétiens, Seuil, p. 115)

Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés !    (Mt 5, 6)

Ne dites pas : « J'ai tout perdu », dites plutôt : « J'ai tout gagné. ».
Ne dites pas : « On me prend tout », dites plutôt : « Je reçois tout ».

Partez dans votre journée sans idées fabriquées d'avance et sans lassitude prévue, sans projet sur Dieu, sans souvenir sur lui, sans enthousiasme, sans bibliothèque, à sa rencontre. Partez sans carte de route pour le découvrir, sachant qu'il est sur le chemin et non au terme.

(Alcide. Guide simple pour simples chrétiens, Seuil, p. 111)

Heureux les miséricordieux : ils obtiendront miséricorde !      (Mt 5, 7)

Etre miséricordieux, cela semblerait n'être pas un métier de tout repos. C'est bien assez de souffrir de ces misères, sans avoir encore à souffrir la peine de ceux que nous rencontrons. Notre cour s'y refuserait s'il y avait d'autres moyens pour obtenir la miséricorde. Il faut à Dieu des cours solides où puissent cohabiter, à l'aise, nos misères en quête de guérison et l'éternelle miséricorde en mal de rédemption.

(Alcide. Guide simple pour simples chrétiens, Seuil, p. 115-116)

Heureux les coeurs purs : ils verront Dieu !               (Mt 5, 8)

Nous savons que la pureté dénouera ces mille mains, crispées sur nous, qui nous lassent, nous embarrassent, nous arrêtent. Elle est la liberté de tout arrêt - n'être possédé par rien, aller d'un seul jet vers vous. Elle est un amour pressé, impatient, envahissant qui ne souffre pas les gêneurs.

(Alcide. Guide simple pour simples chrétiens, Seuil, p. 119)

Heureux les artisans de paix : ils seront appelés fils de Dieu !          (Mt 5, 9)

A tous les tournants de rue il y a de petites guerres comme à tous les tournants du monde il y a de grandes guerres. A tous les tournants de notre vie nous pouvons faire la guerre ou faire la paix. Et c'est pour faire la guerre que nous nous sentons dangereusement bâtis. Très vite notre voisin devient notre ennemi...

(Alcide. Guide simple pour simples chrétiens, Seuil, p. 113)

Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice :

le Royaume des cieux est à eux         (Mt 5, 10)
 
Chaque matin en prenant la rue les enfants de Dieu s'émerveillent de reconnaître avec leurs yeux de chair tous ces frères qu'ils ne rencontraient, depuis toujours, que dans l'épaisseur de la foi. Ils ne peuvent ni s'isoler d'eux, ni les traiter d'étrangers ; la propriété d'une place assise devient discutable ; les priorités commerciales, beaucoup moins intransigeantes. Les distinctions sociales vacillent.

(Alcide. Guide simple pour simples chrétiens, Seuil, p. 113)